Santé globale et positive

À l’Écume, la santé a une place importante, nous avons une démarche en santé communautaire, avec une vision globale et positive. Les actions peuvent être transversales.

Il s’agit notamment pour les personnes accueillies de devenir acteur de leur santé, en prenant en compte tout ce qui nous entoure. L’idée est de donner à chacun les aptitudes nécessaires pour poser des choix personnels favorables à sa santé.

Nous essayons d’amener chacun à « contrôler et agir » sur sa propre santé  » – « JE FAIS LES CHOIX DONT J’AI ENVIE ».

Quand on parle santé à l’Ecume ça dépasse le côté sanitaire et la notion de bien-être y est importante !

Les principaux objectifs développent une approche globale et positive de la santé et agir sur les déterminants de la santé :

  • Travailler en intersectorialité et pluridisciplinarité pour la promo on de la santé.
  • Favoriser l’implication de tous les acteurs concernés dans une démarche de co-construction.
  • Promouvoir l’accès aux services et ressources qui favorisent la santé.
  • Permettre une meilleure identification et connaissance des structures et lieux ressources.
  • Favoriser et valoriser les compétences et savoirs de chacun et les mutualiser.
  • Apprendre à connaître ses ressources, compétences et savoirs.

Un soutien à la parentalité

Être parent n’est pas toujours évident. À tout âge, la famille peut-être le lieu de conflits ayant toute sorte de causes (scolaire, relationnelle…) De plus en plus de structures proposent des soutiens aux familles, souvent avec la présence d’un professionnel. Mais parfois, ces mères, pères, enfants ont besoin d’un endroit pour se retrouver (au sens propre comme au figuré) et de rencontrer d’autres personnes, sans la présence d’un professionnel qui peut déstabiliser ces parents. La culpabilité et le sen ment d’être jugé par un « spécialiste de l’enfance » peut parfois les inhiber dans le dialogue.

L’accueil d’une nouvelle personne au sein de l’Écume est toujours un moment important. L’Écume du jour o re un espace sécurisant et bienveillant qui permet de s’ouvrir aux autres. C’est un lieu de découverte où l’écoute et le non-jugement sont omniprésents. Quand une famille arrive nous leur présentons le lieu et les diverses propositions dans lesquelles elle peut s’investir et participer. Des moments qu’ils pourront partager seul, pour se retrouver, ou d’autres à partager en fa- mille et ainsi renforcer les liens familiaux (exemple : le jardin, les soirées jeux…). Nous les incitons à prendre une place dans un collectif ou une de nos nombreuses propositions pour qu’individuellement ils soient valorisés et s’autorisent à vivre des moments à eux et pour eux, dans lesquels ils pourront rencontrer et échanger avec d’autres.

Des discussions informelles prennent place naturelle- ment au sein du bistrot, ou chacun et chacune parle de ses di cultés, de ses réussites ou des bons plans à par- tager.

Nous disposons aussi d’un lieu ressource, en retrait, avec des livres abordant des principes éducatifs, des livres jeunesses, des brochures de prévention et d’informations. Nous pouvons aussi les orienter ou les accompagner vers d’autres structures institutionnelles, associatives… Nous relayons, au sein du bistrot, les in- formations sur les manifestations culturelles et locales, susceptibles de les intéresser. Suivant les envies de chacun des rencontres parents peuvent être organisées, temps où la parole est libre et où l’on va confronter les expériences et les questions de chacun.

La santé des jeunes

Toujours dans la même dynamique de reconnaissance, de partage, de participation et de transversalité, des actions sont menées à des na on d’un public jeune, avec des structures éducatives, des établissements scolaires ou avec un groupe de jeunes écumeurs.

Avec une approche globale et positive, dans une visée de renforcer l’éducation à la vie affective et sexuelle et de prévenir des conduites à risques, les ations se déclinent de façons différentes en essayant au maximum de développer et de renforcer les compétences psychosociales en vue de pouvoir faire des choix raisonnés et d’être acteur de sa santé.

La population jeune est dynamique et pleine de ressources, mais également marquée par de grands changements susceptibles de générer du mal-être et des conduites à risques. Elle est la plus exposée aux facteurs de risques susceptibles d’entraîner à court termes des effets néfastes sur la santé. Les indicateurs de santé concernant les jeunes en Picardie ne sont pas très favorables : comportements à risques élevés (sexualité, addictions…), situations de mal-être (anxiété, dépression…), grossesses précoces, surcharge pondérale… Il est donc essentiel de promouvoir la santé des jeunes, et ce dans une approche globale et postive pour favoriser leur épanouissement.

Il s’agit de proposer à un groupe de jeunes un espace de discussions et d’échanges sur l’es me de soi. Ils vont être amenés à réfléchir sur différents thèmes et à questionner leurs positionnements et leurs choix. C’est aussi l’occasion pour eux d’exprimer leurs ressentis, leurs questions, leurs inquiétudes.

Les animations proposées sont élaborées à par r d’ou ls d’intervention et adaptés selon le public (nombre, âge..). Un programme précis et cohérent est élaboré avec l’équipe éducative en concerta on avec les jeunes. Des règles d’intervention sont posées avec les jeunes au début du projet.

Un groupe de parole c’est quoi ?

C’est un espace de discussion. Chaque participant se l’approprie, c’est un moment où la parole est libre, où chacun peut oser poser toutes ses questions, ses incertitudes, ses peurs, ses doutes. Il n’y a pas de voyeurisme. C’est un moment de partage et d’échange où chacun participe, avec respect et non jugement. On apprendra des uns et des autres. Des petites règles sont mises en place avec l’ensemble du groupe.

Tout ce qui est dit dans les rencontres reste dans le groupe, sauf si nous voyons qu’il y a un danger.

  • Je respecte les autres, le lieu …
  • Pas de jugement
  • On peut rigoler mais pas se moquer.
  • J’ai le droit de ne pas savoir.
  • Je peux donner mon avis, mes opinions, mes sentiments.
  • Je peux ne pas être d’accord.
  • Je suis à l’écoute des uns et des autres.
  • Je peux prendre la parole librement.
  • J’ai le droit de poser des questions.
  • Je suis moi-même et je suis honnête avec moi et les autres. 

    Les jeunes sont acteurs du projet, ils sont sources de propositions sur les thématiques choisies. Chaque atelier se termine par un petit bilan et le choix du thème traité la fois d’après, permettant de répondre aux a entes des jeunes. À la n du projet, ils l’évaluent. Des idées des sujets pouvant être mis en débat :

  • Connaître son corps
  • L’adolescence c’est quoi ? pourquoi mon corps change ?
  • Sentiments amoureux, amitiés, amours c’est quoi ?
  • La contraception… laquelle ?
  • Être beau, belle ça veut dire quoi ?
  • Relation filles/garçons…Chaque rencontre est animée avec des outils pédagogiques différents (brainstorming, lm, questionnaire, jeux de plateau,… ).

Ces ou ls facilitent les échanges, le partage et la réflexion. Les thématiques sont le plus souvent choisies avec les jeunes participants. Ils sont sources de propositions. Les jeunes sont ainsi au cœur des projets ce qui permet de répondre au mieux à leurs préoccupations et interrogations. Ces interventions peuvent être ponctuelles ou s’inscrire dans un projet à plus long terme.

Mais, c’est aussi un lieu ressource, ou l’on peut prendre du temps en individuel avec un jeune ayant des interrogations. Les jeunes ont également à disposition le coin santé, où ils ont accès en libre-service à des livres, des brochures…

Email this to someonePrint this pageShare on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Share on Tumblr0Pin on Pinterest0Share on LinkedIn0