Toute l’année, un atelier d’écriture d’environ 3 heures est organisé chaque mois, avec une dizaine de participants en moyenne à chaque fois. Pas plus, le confort de chaque écrivant en dépend. Ils sont préparés et animés par 2 femmes qui accompagnent ces ateliers à tour de rôle. Le rôle de l’Écume est d’inviter les personnes à y participer, en désacralisant l’acte d’écrire.

Se redonner de la confiance, se découvrir, prendre conscience de l’importance que peuvent avoir les mots dans la façon de se comporter et de se socialiser sont des effets vite ressentis par les personnes qui pratiquent les ateliers d’écriture.

Espace intime, l’écriture, en se vivant simplement à plusieurs, valorise la différence mais surtout contrecarre des sentiments négatifs, développe une certaine fierté, donne de l’épaisseur aux expériences, même les plus anodines et du courage pour aller de l’avant dans l’expression de soi. Ayant évacué tout ce qui pourrait ressembler à de mauvais souvenirs (notation, orthographe), on s’attarde dans les ateliers, sur la richesse des univers des participants et leur singularité.

Mais comment se lancer, accrocher la feuille, se donner des mots, bousculer la syntaxe ? Il y a les jeux collectifs qui font circuler les mots entre tous, cachés ou à découvert, il y a les jeux plus personnels qui sont tenus par des contraintes de temps, des règles strictes et qui permettent à chacun de se tranquilliser sur la valeur de son écriture. Logorally, photorally, portrait chinois, cadavresky, textes coupés … Ces jeux d’échauffements déplacent profondément l’écriture.

Parallèlement, d’autres ateliers d’écriture : ceux hebdomadaires avec des résidents de la Communauté Thérapeutique de Flambermont : ils sont plus courts 1h30 et sont organisés sur plusieurs sessions de deux mois. Ils sont animés par une intervenante écumeuse. Ces ateliers ne sont pas ouverts au public. A chaque nouvelle session, de nouvelles personnes de la Communauté viennent découvrir, certains avec enthousiasme et curiosité, d’autres à contrecœur, ils décident de poursuivre ou non, cela ne peut être qu’une libre adhésion. Plusieurs facteurs entrent en jeu dans l’acte d’écriture qui peuvent expliquer l’importance que recouvre ce rendez-vous hebdomadaire. Les relations à l’écrit sont très diverses.

Email this to someonePrint this pageShare on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Share on Tumblr0Pin on Pinterest0Share on LinkedIn0