Un espace d’art et de médiation culturelle

L’Écume est un lieu où l’on apprend à regarder, écouter, créer, au fil des expos, ateliers, discussions et rencontres…

L’Écume du Jour donne une place importante à l’art et à la culture pour tous et notamment aux publics qui n’y ont traditionnellement pas accès.

Les salariés et des bénévoles proches de la question culturelle, font se rencontrer divers publics, des artistes, des intervenants, des professionnels, des amateurs d’art et des personnes qui se considèrent comme étrangères au milieu de l’art et de la culture. L’Écume du Jour accueille les différentes propositions et met en place ce qui est nécessaire pour qu’elles se développent, l’équipe des salariés s’entoure de complices et de partenaires.

Cette action se décline en divers volets

Les expositions

L’Écume propose 3 à 4 expositions par an. C’est le domaine dont s’est saisie une personne, une créatrice, depuis de nombreuses années. Elle recherche, trouve et rencontre. Il s’agit d’une alchimie entre le lieu, le projet de l’Écume, l’artiste et son oeuvre ! Le charme opère …ou pas !

Ensuite vient le temps de l’exposition, sa préparation, la création de l’invitation, l’accrochage, la conception de l’interaction, le vernissage, l’itinéraire d’artiste, l’atelier créatif, le finissage et le décrochage, autant de moments où elle est toujours présente et disponible.

Trois semaines avant l’exposition il y a les invitations à faire. Pendant une semaine les ‘petites mains’, écumeuses et écumeurs habiles, méticuleux, se croisent au fil des heures, se transmettent la technique, afin de pouvoir envoyer à temps cet art postal.


Les entre nous

Des entre nous et l’accueil d’artistes locaux ou pas, la médiation culturelle que nous pratiquons n’est pas seulement dirigée vers les actions organisées au sein de notre association. Cela peut prendre la forme de rendez-vous irréguliers, proposés au bar pour les gens qui passent à l’Écume.

C’est un zoom sur un événement culturel du territoire. Une proposition d’y aller à plusieurs, peut-être de faire des économies aussi. Pour certains juste de sortir de chez eux. C’est une découverte de lieux, de programmations, de personnes, de pratiques artistiques pour se familiariser et prendre des habitudes culturelles. Ce n’est pas toujours facile pour qui n’a jamais inscrit dans sa vie ce genre de sortie. Il faut parfois du temps et surtout un accompagnement pour créer des petits groupes qui se rassurent.

Il est bien sûr important qu’un salarié de l’Écume du Jour soit présent.
Ça se passe où ? … Partout ! On peut tout imaginer !


Le Café philo

Les cafés philo sont animés tous les mois par un écumeur à la pensée galopante. Il prépare ces rencontres d’une durée de 2 heures voire beaucoup plus selon le thème et les participants ! En amont afin de nous permettre de nous appuyer sur les réflexions de grands philosophes.


Les ateliers d’écriture et autour de la lecture

Deux femmes écrivaines, se relayent pour animer les ateliers d’écritures mensuels. Outre les 3 heures d’atelier il y a la préparation avec la recherche des textes qu’elles proposent en ouverture et le choix des jeux d’écriture.
Une fois par mois au début de l’année, un écumeur a animé les soirées lecture qui duraient environ 2 heures et se poursuivaient ensuite autour d’un repas. A partir d’un thème il s’agissait de venir avec des textes et d’en lire des extraits. Passionnément, ce grand lecteur apportait une pile de livres qu’il avait méticuleusement choisis dans sa bibliothèque ou recherchés à la médiathèque.


Les boeufs musicaux

A peu près 1 fois tous les trimestres, un boeuf musical est programmé. Ce sont 2 écumeurs qui prennent en charge la communication, la logistique et la vie du lieu pendant cette soirée. Ils préparent l’espace, trouvent une équipe pour préparer le repas, accueillent les gens, font des liens entre les musiciens qui ne se connaissent pas tout le temps.


Les scènes ouverte slam

Ils sont deux depuis juin 2014. Deux slameurs, deux écumeurs à animer d’une façon très ludique les scènes ouvertes de slam qui durent en moyenne 2 heures. En amont de ces scènes ils proposent avec un troisième larron un atelier d’écriture d’1 heure 30 dont la production peut être la base d’un texte lu pendant la soirée. Selon leur disponibilité ils invitent de célébrissimes slameurs dont le collectif 129H qui viennent bénévolement participer à ces moments.

Ils ont désormais prient leur envol vers l’ASCA sous le nom de Rimes Croisées pour vous proposez des ateliers d’écritures et des soirées mensuels « Quand dire c’est faire » avec la volonté de soutenir les associations locales et mettre en lumière leurs actions, en reversant 1 euro par texte déclamé à l’association représentée lors de la soirée.


Les soirées jeux

Des jeux sont à la disposition des écumeurs : échecs, Scrabble en français et en anglais, awalé, Uno, Qui est-ce ?… Certains viennent pour apprendre, d’autres ont du temps et cela permet de faire connaissance et de passer un moment sympa avec d’autres écumeurs. Pour renforcer cette dynamique autour du jeu, nous avons poursuivi notre partenariat avec l’association la Ludo Planète en programmant le dernier vendredi de chaque mois, de 18h30 à 21h30, une soirée jeux.


Les ateliers et les séances publique de théâtre forum (Précédemment )

Le théâtre Forum, par le dispositif mis en place (les exercices, le cadre, l’espace scénique, la place laissée aux spect’acteurs …) crée un environnement propre à inciter les individus à agir ici et maintenant, et à utiliser la spontanéité et la création pour rechercher de nouvelles alternatives aux situations vécues comme bloquées, conflictuelles ou difficiles.

Ce théâtre interactif est un outil du théâtre de l’Opprimé, créé par Augusto Boal dans les années 60. L’improvisation se fait, à partir du vécu des participants de l’atelier. Ce sont des histoires qui se passent mal, qui posent problème.

Dans un 1er temps des scènes sont montées et présentées, elles disent les situations, en dévoilent les enjeux.

Dans un 2ème temps, chaque personne du groupe, chaque « spect’acteur » peut venir remplacer la personne qui est en difficulté pour régler le problème autrement, pour tenter autre chose. Les autres comédiens ne vont pas se laisser faire, rien n’est magique, mais ils vont permettre au « spect’acteur » de s’entraîner et d’expérimenter d’autres manières de faire. Ainsi tout le monde en profite.

 

 

Email this to someonePrint this pageShare on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Share on Tumblr0Pin on Pinterest0Share on LinkedIn0